Accéder au contenu principal

L’ERGOTHERAPIE

Peut être n'avez vous jamais entendu parler d'ergotherapie. Il m'arrive encore quand on me demande ce que je fais qu'on me dise "Ah oui tu travailles avec les plantes!" ou encore "ergo, comme les poules!".
Notre profession est effectivement assez jeune. Nous sommes encore peu nombreux en France contrairement à nos confrères dans le monde. Au premier janvier 2017, la France comptait 11216 professionnels soit 16,8 thérapeutes pour 100000 habitants, ce qui est très peu. Pour comparaison les orthophonistes sont 38,2 pour 100000 habitants. 

Les ergothérapeutes existent dans tous les pays du monde, dans les pays Anglo-saxon, on nous appelle les occupationnels therapist.

Un peu d'histoire

Les ergothérapeutes sont apparus il y a environs 100 ans en Amérique du Nord grâce à des médecins psychiatre qui développent l'activité comme une thérapie. Les patients ayant gardés une activité, ont montré de meilleurs résultats au niveau thérapeutique que ceux qui n'avaient pas une occupation.
Elle apparait en France dans les années 1950. Mais c'est vraiment dans les années 1970, avec le concept de handicap que la profession voit le jour. Le terme Occupationnel n'a pas été retenu en France. Notre pays sortait de la guerre et de l'occupation, ceci explique cela!

Les études

L'ergothérapie (occupationnel therapist) est une profession paramédicale. La profession d'ergothérapeute (occupationnel therapist) est réglementée par le Code de la Santé publique (L4331-1 et R4331-1) et nécessite une formation de 3 ans fixée par le ministère chargé de la Santé. Il existe aujourd'hui, 20 écoles en France. Au bout des 3 année, les étudiants obtiennent un diplôme d'état permettant d'exercer la profession. il existe des équivalences afin de pouvoir pratiquer dans d'autres pays du monde. Les études se déroulent en alternance avec des cessions de stage notamment sur la 2ème et la 3ème année. Le programme des études des ergothérapeutes (occupational therapist) est fixé par l'arrêté du 5 juillet 2010 et ses annexes.

L 'ergothérapeute est un professionnel de santé qui fonde sa pratique sur le lien entre l'activité humaine et la santé

L'objectif de l'ergothérapie (occupational therapy) est de maintenir, de restaurer et de permettre les activités humaines de manière sécurisée, autonome et efficace. Elle prévient, réduit ou supprime les situations de handicap en tenant compte des habitudes de vie des personnes et de leur environnement. L'ergothérapeute (occupational therapist) est l'intermédiaire entre les besoins d'adaptation de la personne et les exigences de la vie quotidienne en société. (source https://www.anfe.fr/l-ergotherapie/la-profession)

Les occupations représentent ce que nous sommes et elles donnent du sens à notre vie.
Elles sont donc liées à la qualité de vie d'un individu.

L'ergothérapie (occupational therapy) est centrée sur la personne, c'est à dire qu'elle va permette de résoudre les problèmes qui vont empêcher aux patients et à sa famille d'accomplir les activités qui lui sont importantes.

Pour les plus curieux, je vous mets le lien sur notre décret d'acte en ergothérapie https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000309649

Quand consulter un ergothérapeute en pédiatrie (Occupational therapist)?

Sophia a 8 mois et elle ne tient pas encore seule la position assise.

Émile, 18 mois, mange peu de nourriture solide, car il lui est difficile de mastiquer des morceaux. Par conséquent, il refuse tout ce qui n’est pas liquide ou en purée.

Loïc a 20 mois et il ne gribouille pas encore spontanément lorsqu’on lui donne un crayon. Il le porte plutôt à sa bouche pour le mâchouiller. 

Jeanne, 2 ans, a de la difficulté avec les jeux d’encastrement de formes. Elle essaie souvent de mettre le cube dans le trou du cylindre.

Simon, 3 ans et demi, demeure maladroit dans l’escalier. Il n’alterne pas encore les pieds.

Léa a 4 ans et tente de tracer un carré pour dessiner une maison, mais son carré a presque toujours les coins ronds.

Félix vient d’entrer à la maternelle. Son enseignante rapporte à ses parents que le coloriage et le découpage sont un réel défi pour lui.

Nicolas, 5 ans, a besoin d’aide pour s’habiller, car il ne parvient pas à boutonner ses vêtements ni à attacher ses souliers.

Nathan, 6 ans, évite ou échappe souvent le ballon dans les jeux avec ses amis.
Adèle a 7 ans et elle n’arrive pas à faire seule du vélo.

L'ergothérapie et les troubles de l'alimentation

En France, les ergothérapeutes, abordaient les troubles de l’alimentation sous un angle ergonomique et au travers de la mise en place d’aides techniques au repas. 

Le repas est une activité quotidienne essentielle à la vie. C’est un moment social qui nous inscrit dans la collectivité. Lorsqu’un individu rencontre des difficultés dans la prise alimentaire, c’est toute la sphère de la personne et de son entourage qui est touchée.

Le repas se résume-t-il à la mise en bouche et à la déglutition de la nourriture, ou, est-ce que ce n’est que la finalité ?

Avant de manger, il faut pouvoir se tenir dans une posture adaptée, tolérer l’aliment, le toucher pour en apprécier la texture, le porter à sa bouche, pouvoir se servir des couverts, avoir la capacité motrice et sensorielle pour le mettre en bouche, avoir les capacités praxiques pour préparer le bol alimentaire et enfin avoir les capacités fonctionnelles pour le déglutir et le digérer. 

Les TA (Troubles de l'Alimentation) requièrent donc une expertise complète de l'ergothérapeute et notamment de la sphère sensorielle. 

L’association américaine des ergothérapeutes affirment, je cite, que « parce que s’alimenter est une habilité de la vie quotidienne importante, même essentielle pour la santé et le bien-être, et ce tout au long de la vie, ceci support bien le domaine d’intérêt par la profession des ergothérapeutes » (Ergothérapie et intervention auprès des personnes présentant des troubles de l’alimentation, ordre des ergothérapeutes du Québec, Mars 2001 ) 

L’ergothérapeute de part, sa connaissance en intégration sensorielle (je vous préparerai un petite article sur l'intégration sensorielle), l’ergonomie, et l'aménagement de l’environnement tient une place important dans la compréhension et l’accompagnement des TA. 

Pour trouver un ergothérapeute formé aux troubles de l'alimentation et/ou aux troubles de l'intégration sensorielle, vous pouvez consulter le site de l'ANFE (Association Nationale, Francaise des Ergothérapeutes) https://www.anfe.fr ou prendre connaissance d'une carte répertoriant les professionnels formés (voir carte dans le lien, attention tous les professionnels ne sont pas répertoriés) https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=138BUhABC7YRvzRjFPJ0wQGBZk4I&ll=33.29201759139827%2C-1.411526545648485&z=4)

Marie RUFFIER BOURDET
Ergothérapeute/Occupational Therapist

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

MON ENFANT EST HYPER SELECTIF AU NIVEAU ALIMENTAIRE

Mon enfant est hyper sélectif au niveau alimentaire 
Il ne mange que des pâtes. il mange mais seulement de la purée très lisse, il ne mange que des nuggets mais que du Mac Do…

Petites phrases anodines qui sont souvent des motifs de consultation pour un trouble de l’alimentation et un vrai casse tête pour les familles.
En effet, un enfant qui présente des troubles de l'oralité alimentaire (trouble alimentation) n'est pas seulement un enfant qui ne mange pas... 
Il peut manger et avoir une courbe staturo pondérale correcte mais présenter des hyper sélectivité!
Parlons un peu de développement... Très tôt, bébé va découvrir les goûts, dans le ventre de maman avec le liquide amniotique (bébé peut laper jusqu'à trois litres de LA en fin de grossesse), dans le lait maternelle qui n'a pas le même goût, ni la même composition au cours de l'allaitement, et enfin avec la diversification. Les changements de texture seront une nouveauté de la diversification "solide". Bébé …

AUTONOMIE ALIMENTAIRE

Quand on imagine la diversification alimentaire, on se représente maman donnant à manger à bébé avec une cuillère... Mais cette représentation est elle bénéfique pour le développement de autonomie alimentaire et le plaisir autour du repas, notamment chez les enfants ayant des troubles de l'alimentation. 
Ne faut il pas revoir le concept autour de la diversification?

Les recommandations proposent la diversification alimentaire (c'est à dire que bébé va pouvoir explorer la nourriture purée/solide) entre 4 et 6 mois. 
Alors voila que maman va s'interroger sur qu'elle gout en premier, qu'elle ordre sucré/salé, et on se met à parcourir les allées des magasin pour choisir la cuillère la plus "séduisante".

Au delà des âges préconisés et des ustensiles habituellement utilisés, quand bébé est il prêt à manger tout seul et comment?


Voici quelques signes qui vont montrent que bébé est prêt:
- Il anticipe en ouvrant la bouche à chaque cuillère qui arrive.
- Il a un certain …

BIENVEILLANCE ET ALIMENTATION

UN PETIT RETOUR D'ARTICLE
Je vous fais un petit retour, sur un article (When children won't eat: understanding the wha's and how to help, by Kay A.TOOMEY) qui me parle beaucoup pour accompagner les enfants qui ont des difficultés pour manger.
On pense bien souvent que quand, on a des difficultés pour manger, il y a deux causes:
- Les causes organiques et fonctionnelles, et,
- Les causes comportementales et/ou psychologiques. Or ce mythe est faux, car quand on mange tous les systèmes sensori moteur sont impliqués et il n'y pas une cause unique. Quand on a un trouble organise à la base, il peut se greffer des difficultés comportementales et, à contrario, un trouble comportemental peut entrainer des difficultés fonctionnelles et/ou organiques (problèmes de nutrition, de mastication, dentaire, digestif...)
L'enfant qui ne mange pas ne vas pas faire ses expériences au niveau alimentaire.
Manger n'est pas instinctif: le processus réflexe existe au début et ensuite l&…