Accéder au contenu principal

Aujourd’hui, j’ai appris à manger mon gâteau d’anniversaire

Quand on a un trouble de l’alimentation avec une hypersélectivité alimentaire, il n’est pas toujours facile de découvrir les aliments. 
Mais les difficultés ne s’arrêtent pas là. En effet, les difficultés alimentaires peuvent nous couper également de moments importants de la vie quotidienne. 
Avoir un trouble de l’alimentation, c’est ne pas pouvoir aller à la crèche (car les repas sont impossibles en dehors du repas préparé par maman). 
Ne pas pouvoir être scolarisé comme les autres car maman doit venir me récupérer puisque je ne peux pas manger à la cantine.
Ne pas pouvoir aller aux anniversaires des copains car on n’a pas très envie que les copains se rendent compte qu’on a des difficultés. 
Ce matin nous avons travaillé avec un petit lou de 6 ans ,qui n’a pas pu gouter à son gâteau d’anniversaire que sa maman lui avait préparé. 
Nous avons donc eu un petit morceau de son gâteau pour apprendre à le découvrir avec tous nos sens, avant de pouvoir le manger.
Pour arriver à le mettre en bouche il a fallu respecter plusieurs étapes. 
Apprendre à le regarder sans se retourner et sans avoir peur qu’on ne me force à le manger. 
Accepter que mes doigts le touchent afin que je puisse l’apporter à mon nez et le sentir. 
Découvrir sa texture sur les lèvres puis sur la langue. 
Pouvoir le cacher dans la bouche sans crainte de devoir le mastiquer (on a le droit de le recracher). 
Et enfin, le positionner sur les grosses dents (les molaires) et le mâcher. 
Pourquoi sur les grosses dents? par ce que l’impact sensoriel sera moinss important quand il est mastiqué que quand il rentre directement en contact avec la langue. 
Mon petit lou a pu aborder toutes les étapes dans la séance. 

Alors aujourd’hui, on a appris à manger le gâteau d’anniversaire. 






Marie RUFFIER BOURDET
Ergothérapeute/Occupational therapist

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

MON ENFANT EST HYPER SELECTIF AU NIVEAU ALIMENTAIRE

Mon enfant est hyper sélectif au niveau alimentaire 
Il ne mange que des pâtes. il mange mais seulement de la purée très lisse, il ne mange que des nuggets mais que du Mac Do…

Petites phrases anodines qui sont souvent des motifs de consultation pour un trouble de l’alimentation et un vrai casse tête pour les familles.
En effet, un enfant qui présente des troubles de l'oralité alimentaire (trouble alimentation) n'est pas seulement un enfant qui ne mange pas... 
Il peut manger et avoir une courbe staturo pondérale correcte mais présenter des hyper sélectivité!
Parlons un peu de développement... Très tôt, bébé va découvrir les goûts, dans le ventre de maman avec le liquide amniotique (bébé peut laper jusqu'à trois litres de LA en fin de grossesse), dans le lait maternelle qui n'a pas le même goût, ni la même composition au cours de l'allaitement, et enfin avec la diversification. Les changements de texture seront une nouveauté de la diversification "solide". Bébé …

AUTONOMIE ALIMENTAIRE

Quand on imagine la diversification alimentaire, on se représente maman donnant à manger à bébé avec une cuillère... Mais cette représentation est elle bénéfique pour le développement de autonomie alimentaire et le plaisir autour du repas, notamment chez les enfants ayant des troubles de l'alimentation. 
Ne faut il pas revoir le concept autour de la diversification?

Les recommandations proposent la diversification alimentaire (c'est à dire que bébé va pouvoir explorer la nourriture purée/solide) entre 4 et 6 mois. 
Alors voila que maman va s'interroger sur qu'elle gout en premier, qu'elle ordre sucré/salé, et on se met à parcourir les allées des magasin pour choisir la cuillère la plus "séduisante".

Au delà des âges préconisés et des ustensiles habituellement utilisés, quand bébé est il prêt à manger tout seul et comment?


Voici quelques signes qui vont montrent que bébé est prêt:
- Il anticipe en ouvrant la bouche à chaque cuillère qui arrive.
- Il a un certain …

BIENVEILLANCE ET ALIMENTATION

UN PETIT RETOUR D'ARTICLE
Je vous fais un petit retour, sur un article (When children won't eat: understanding the wha's and how to help, by Kay A.TOOMEY) qui me parle beaucoup pour accompagner les enfants qui ont des difficultés pour manger.
On pense bien souvent que quand, on a des difficultés pour manger, il y a deux causes:
- Les causes organiques et fonctionnelles, et,
- Les causes comportementales et/ou psychologiques. Or ce mythe est faux, car quand on mange tous les systèmes sensori moteur sont impliqués et il n'y pas une cause unique. Quand on a un trouble organise à la base, il peut se greffer des difficultés comportementales et, à contrario, un trouble comportemental peut entrainer des difficultés fonctionnelles et/ou organiques (problèmes de nutrition, de mastication, dentaire, digestif...)
L'enfant qui ne mange pas ne vas pas faire ses expériences au niveau alimentaire.
Manger n'est pas instinctif: le processus réflexe existe au début et ensuite l&…